La CCQ en bref

2016

Logo commission de la construction du Québec

L'industrie

153 700

travailleurs actifs

25 736

entreprises de construction

Résidentiel, Institutionnel et commercial, Industriel, Génie civil et voirie

Progression notable de la part des femmes avec une hausse de 9,1 % par rapport à 2015

2 494

femmes ont été actives sur les chantiers

Les femmes représentent 1,62 % de la main d'œuvre active en 2016

Contribution à l’économie du Québec : Investissements de près de

0 G$

12 % du PIB.
1 emploi sur 20 au Québec

Les activités assujetties à la Loi R-20 sont estimées à environ

0 %

de toutes les activités de
construction

145,2 M

d’heures travaillées en 2016

Répartition des heures travaillées par secteur en 2016

(en millions et en % du total de l’industrie)

  • Institutionnel et commercial 78,7 / 54 %
  • Génie civil et voirie 27,7 / 19 %
  • Résidentiel 27,2 / 19 %
  • Industriel 11,6 / 8 %

Qui sommes-nous ?

Une présence constructive

Val-d’Or
Gatineau
Montréal
Trois-Rivières
Sherbrooke
Québec
Saguenay
Rimouski
Sept-Îles

Plus de

1 000

personnes au service de l’industrie

Répartition organisationnelle des effectifs

  • Vice-présidence – Opérations 42 %
  • Vice-présidence – Service
    aux partenaires 22 %
  • Vice-présidence – Service à la
    clientèle et au développement 12 %
  • Vice-présidence – Technologies
    de l’information 9 %
  • Vice-présidence – Finances
    et ressources 8 %
  • Vice-présidence – Affaires
    juridiques et Secrétariat général 3 %
  • Direction générale 2 %
  • Vice-présidence –
    Ressources humaines 2 %

À l’écoute d’une clientèle nombreuse
et diversifiée

Chaque jour, le personnel de la CCQ est prêt à répondre aux demandes des différents intervenants de l’industrie de la construction : travailleurs, employeurs, entrepreneurs et associations diverses.

570 893

appels téléphoniques

3 435 783

visites du site Web de la CCQ

106 633

visites aux comptoirs de service des bureaux régionaux

Au service des employeurs et de
la main-d’œuvre

L'offre de programmes de développement et de qualification des compétences, l’émission de certificats, la gestion des bassins de main-d’œuvre et du Carnet référence construction ainsi que l’administration des régimes d’avantages sociaux à l’intention des travailleurs sont autant de domaines où le personnel de la CCQ met en pratique ses connaissances et son savoir-faire.

25 447

nouveaux certificats de compétence émis

298 803

mouvements de main-d’œuvre (embauche ou fin d’emploi)

124 016

lettres d’état de situation émises pour des employeurs


10 819

admissions aux examens de qualification pour passer d’apprenti à compagnon

140 113

personnes assurées en moyenne

347 107

participants au régime de retraite

23 898

participants aux activités de
perfectionnement en 2016

Formation
continue

  • Formation volontaire 63 %
  • Formation obligatoire 24 %
  • Formation aux entreprises 13 %

Émissions et renouvellements des certificats de compétence et des exemptions dans l’industrie de la construction

Gestion de la
main-d’œuvre

  • Compagnons – renouvellements 52 %
  • Apprentis – renouvellements 19 %
  • Occupation – renouvellements 10 %
  • Compagnons – émissions 8 %
  • Apprentis – émissions 4 %
  • Exemptions – renouvellements 3 %
  • Exemptions – émissions 3 %
  • Occupation – émissions 1 %

Un choix de société :
mutualiser les fonds collectifs pour les avantages sociaux de la main-d’œuvre

Total des actifs

0 G$

Les fonds liés aux régimes d’avantages sociaux


Régimes d’assurance

Actif de

1,42 G$

Rendement obtenu

5,05 %


Fonds de congés payés

Actif de

405 M$

Rendement obtenu

1,88 %


Régime de retraite supplémentaire des employés de l’industrie

Actif de

20,8 G$

Rendement obtenu

6,35 %

Participation aux régimes de retraite

  • Participants inactifs 191 411 / 44 %
  • Participants actifs 155 696 / 35 %
  • Rentiers 91 920 / 21 %

Rentes
de retraite

  • Rentes versées 725 964 000 $ / 89 %
  • Prestations forfaitaires 91 468 000 $ / 11 %

Favoriser la concurrence loyale et un climat sain dans l’industrie

2015

2016

Nombre de salariés rencontrés

2015
108 550
2016
92 649

Nombre d’employeurs rencontrés

2015
48 328
2016
42 052

45 521

visites de chantiers

284

Visites des bureaux des employeurs de l'industrie

9 988

infractions détectées sur les chantiers

5 796

recommandations de recours pénaux


41

suspensions de chantiers

38

perquisitions

50

assignations à comparaître en vertu des pouvoirs des commissaires enquêteurs

faits saillants 2016

1

Activité sur les chantiers du Québec :
une certaine stabilité après trois années de recul

Depuis 2012, année où plus de 165 M d’heures travaillées ont été rapportées au Québec, l’activité économique sur les chantiers a connu un cycle à la baisse. La diminution moyenne entre 2012 et 2015 a été de 5,3 % annuellement.

Pour ce qui est de 2016, le volume d’heures travaillées a été légèrement plus élevé qu’en 2015 (145,2 M d’heures travaillées), apportant une certaine stabilité à l’industrie.

2

Scrutin syndical 2016

Le scrutin syndical 2016 s’est tenu pendant le mois de juin. Cet exercice démocratique permet à tous les travailleurs et travailleuses de choisir leur allégeance syndicale. Le scrutin établit la représentativité syndicale afin de conclure les négociations des conventions collectives dans les quatre grands secteurs de l’industrie.

Au terme du dépouillement, on constate que le taux de participation est passé de 14 % à 18 %.

3

Des efforts majeurs pour une plus grande mixité
dans l’industrie de la construction

L’année 2016 est la deuxième de la mise en œuvre du Programme d’accès à l’égalité des femmes dans l’industrie de la construction (PAEF). Durant cette année, quatre changements réglementaires ont été approuvés afin de favoriser l’arrivée d'un plus grand nombre de femmes sur les chantiers et de faciliter le maintien en emploi de celles qui s’y trouvent déjà.

La campagne « La mixité en chantier » mise sur un message simple : homme ou femme, c’est la compétence qui compte

4

Conformité sur les chantiers :
une transformation organisationnelle porteuse pour l’avenir

En avril 2016, la vice-présidence aux opérations a réalisé une importante restructuration.

Quatre objectifs principaux : renforcer la première ligne de gestion pour permettre le développement des compétences sur le terrain, assurer un traitement régional des dossiers de deuxième niveau (plus complexes), mieux positionner les équipes d’enquête et de renseignement et séparer les activités liées à la conformité de celles liées au service à la clientèle.

5

Opérations intensives dans les secteurs du Génie civil et de la voirie ainsi que de la finition intérieure

En 2016, la CCQ a réalisé deux opérations intensives sur des chantiers. La première a été effectuée sur les chantiers de Génie civil et voirie pendant l’été – incluant la période de vacances pendant laquelle ce type de chantier se poursuit souvent. La deuxième opération a visé les chantiers où des travaux de finition intérieure étaient en cours.

Les résultats parlent d’eux-mêmes : le niveau de non- conformité en chantier s’est amélioré dans les deux cas.

En effet, le taux de visites avec infraction a diminué de 16 % pour l’opération dans le secteur Génie civil et voirie, et de 24 % pour celui de la finition intérieure.

6

Prestations d’assurance par dépôt direct

La CCQ a répondu aux demandes répétées de ses assurés afin de leur offrir l'option de dépôt direct des sommes à verser dans leur compte bancaire à la suite d’une réclamation. Il est maintenant possible, pour tous les assurés de s’inscrire aux services en ligne de la CCQ puis de gérer leurs informations bancaires de façon sécurisée.

Se simplifier la vie avec le dépôt direct

7

Définitions de métiers : déterminer les changements à apporter

À la suite de la vaste consultation de 2015, la CCQ a poursuivi le travail afin de proposer des changements dans les définitions de métiers. Une fois les avis recueillis, cette tâche a consisté à raffiner l’analyse, à évaluer plus précisément les impacts des changements proposés, à rédiger les propositions appropriées et à les soumettre pour adoption.

Au cours de l’année 2016, les efforts ont été notamment consacrés à clarifier la pose de gazon synthétique, à élargir les tâches que le peintre a le droit d’effectuer et à la possible fusion entre les opérateurs de pelles et les opérateurs de machinerie lourde.

Le travail se poursuit en 2017.

8

Nunavik : mesures transitoires vers la création de la région de placement

En 2015, le gouvernement du Québec créait, à l’initiative de la CCQ, une nouvelle région de placement afin que le territoire du Nunavik soit dorénavant distinct (il faisait auparavant partie de deux régions : la Côte-Nord et l’Abitibi-Témiscamingue). Cette décision répondait aux demandes historiques des Inuits du Québec.

Des mesures transitoires sont ainsi entrées en vigueur au bénéfice des travailleurs et des employeurs du Nunavik.

La région du Nunavik : une demande historique des autochtones

9

Entente avec les employés
hors convention sur les régimes de retraite et les assurances

Dans la foulée des accords survenus lors des années précédentes entre les deux groupes de syndiqués et la CCQ concernant la gestion des régimes de retraite, une discussion a été conduite en 2016 avec les employés non syndiqués sur le même sujet. L’objectif était d’assurer la pérennité du régime.

10

Nouveaux codes d’éthique
pour les administrateurs et les employés

Les codes d’éthique des administrateurs et des employés de la CCQ ont été revisités en 2016. Les versions antérieures remontaient à plus de 5 ans et la CCQ souhaitait que les textes des codes d’éthique s’adaptent à la réalité changeante, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’organisme.